Vous avez déjà sûrement entendu parler de l’hackathon, cette manifestation qui favorise l’innovation. Toutefois, quoi qu’en disent ses partisans et détracteurs, cet évènement prend de plus en plus d’ampleur dans le monde entier. Il a d’ailleurs la côte auprès des étudiants et des entreprises, et ce, quel que soit leur domaine d’activité. Banque, assurance, santé, transport…, rien n’échappe à cette tendance. Mais, du coup, qu’est-ce qu’un hackathon ? Quel est son but ? Et comment bien organiser son évènement professionnel ? 

Hackathon : de quoi s’agit-il, au juste ?

Comme vous pouvez vous en douter, le terme « hackathon » est une contraction entre les mots « hack » (programmation explorative) et « marathon ». Il s’agit donc d’un évènement qui rassemble de nombreux acteurs de la programmation informatique, mais pas que. En effet, il fait aussi participer d’autres professions relatives au développement des logiciels. Ainsi, en plus de la grande majorité de développeurs, il y a également les porteurs de projet, entrepreneurs, designers, graphistes…

Cet évènement convivial se présente sous la forme d’une compétition de 24 à 48 heures entre plusieurs équipes. Donc, à l’instar du marathon, ce processus collaboratif et créatif se déroule de façon intensive et continue. Le thème varie d’un hackathon à l’autre suivant les attentes des organisateurs (fintech, blockchain, big data, jeux vidéo…). Bien évidemment, le vainqueur est l’équipe qui proposera la réalisation la plus prometteuse à l’issue du temps imparti.

À noter que l’on peut organiser un hackathon en interne et en externe par exemple dans le cadre d’un séminaire.

À quoi tend un hackathon ?

Le hackathon a pour principal objectif de favoriser l’émergence d’idées novatrices. Il permet ainsi de booster l’innovation en stimulant la créativité des participants, le sentiment d’urgence aidant. Ce phénomène encourage également le dépassement de soi et la collaboration. Il motive effectivement la dynamique de groupe en vue de la réussite de leur projet commun. De même, il contribue à la promotion du volontariat. De fait, les équipes doivent s’investir à fond et avoir la volonté pour réussir le défi qui leur a été lancé.

Comment réussir son hackathon ?

Vous envisagez d’organiser prochainement un hackathon en interne pour vos collaborateurs ? Cependant, vous ne savez pas comment le mettre sur pied ! Eh bien, suivez ces quelques étapes pour faire de votre premier hackathon un succès.

Bien choisir le thème de l’évènement

Il va sans dire qu’en définissant un thème précis pour la rencontre, les participants éviteront l’autocensure. Cela facilitera aussi la formation des équipes et leur cohésion, notamment pour les collaborateurs qui ne sont pas habitués à travailler ensemble. Quoi de mieux d’ailleurs comme exercice de team building !

Bien sûr, le sujet doit être en rapport avec l’activité exercée par l’entreprise. Un thème trop éloigné de la réalité quotidienne des équipes risque plus de les stresser qu’autre chose. À elles donc de choisir leur projet : outil, site web, application…

Trouver un lieu propice à la créativité des participants

Eh oui, le choix du lieu est primordial pour le déroulement de l’hackathon. Et pour cause, il influe sur la motivation et la créativité des équipes. Aussi, au lieu de rester cloîtré dans les quatre murs du bureau, pourquoi ne pas sortir des locaux de l’entreprise ? Cela permettra à coup sûr aux collaborateurs d’être plus motivés, ce qui est essentiel pour relever le challenge.

Vous n’avez aucune idée de la salle adaptée à votre évènement ? Alors, Bird Office est LA solution. En effet, vous pouvez y dénicher une grande sélection de salles, et ce, peu importe la ville. Il est en tout cas préférable de miser sur un cadre spacieux, lumineux et coloré. Il n’y a pas mieux pour booster la motivation et la créativité des équipes participantes. Et si vous choisissiez de réserver un lieu atypique pour votre petite compétition entre collaborateurs ? Château, auditorium…, rien de tel pour dynamiser toute l’équipe !

Penser à l’animation et au ravitaillement

Une bonne animation permettra effectivement aux équipes de débloquer leur créativité et renforcer leur confiance. Coordination et conseil, tels sont les rôles des animateurs. Ainsi, il convient de choisir des experts qui connaissent parfaitement bien le thème abordé. En tant que guides méthodologiques, ils pourront aider grandement les participants tout en optimisant la pertinence de leurs projets.

Par ailleurs, comme l’hackathon est un évènement continu, il ne faut surtout pas négliger le ravitaillement des troupes. Il est important de leur fournir de quoi s’hydrater et se nourrir pour rester d’attaque et garder leur concentration pendant toute la durée de l’épreuve. Eh bien, pourquoi vous ne formeriez pas une équipe à part entière dédiée à cette tâche ? Avec les collaborateurs qui ne participent pas à la compétition par exemple. Cela favorisera assurément la convivialité, l’entraide et l’esprit d’équipe. Quel soutien les hackathoniens peuvent rêver de mieux !

Avoir une bonne communication

Pour obtenir le plus de participation possible, il est crucial d’adopter un plan de communication adapté. N’hésitez pas à user de tous les supports en surfant sur la vague de l’innovation. Suscitez la curiosité et l’intérêt de vos collaborateurs à travers votre communication : invitations, affiches, mail, réseaux sociaux… Et surtout, n’oubliez pas de parler des récompenses (bons de réduction, dîner, voyage…).

Du reste, il est fortement préconisé de communiquer régulièrement avec vos collaborateurs. Aussi, deux mois avant la manifestation, renseignez-les sur les règles du jeu : date, thème, lieu, principe, etc. Songez également à créer un espace pour l’enregistrement des projets un mois avant l’hackathon. Multipliez en outre les échanges avec vos collaborateurs pour identifier les obstacles qui les empêchent de participer.

Bien préparer les présentations et le vote

La présentation des projets est aussi importante que son aboutissement. Prévoyez alors une salle pour la démonstration et équipez-la de toute la logistique nécessaire. Évidemment, un facilitateur est tenu de contrôler le timing de chaque pitch (5 à 10 minutes par projet). De même, il assure la transition entre les équipes. Inutile de dire que la démonstration doit être ouverte à tous : collaborateurs, famille, amis…

Pour ce qui est du vote, confiez au public le soin de départager les équipes. L’idéal, ce serait d’organiser un vote multiple où chaque votant peut choisir 2 à 3 projets. Pour clôturer dignement votre hackathon, planifiez un cocktail ou un goûter festif.

 
 
https://blog.bird-office.com/blog/2018/02/13/organiser-hackathon/